Après de longues et fastidieuses recherches, nous avons pu trouver (à la bibliothèque nationale et aux Dernières Nouvelles d’Alsace) quelques archives concernant le zoo. Nous avons également retrouvé les noms des différents présidents, mais nous manquons de dates. Ainsi nous savons que M. Ganghoffer a été Président dans les années 30 (avec certitude, en 1938-39). M Burghard, qui était vice-président de la Société des Amis de l’Aquarium, lui a succédé.
Par l’historique de la sté des Amis de l’aquarium, nous savons que les deux sociétés, des Amis du zoo et de l’Aquarium se réunirent pour agrandir le zoo et construire un vivarium. La “Société des Amis du Zoo et de l’Aquarium” fut fondée en 1932 et inscrite au registre du Tribunal de Strasbourg le 14/11/1933. Malheureusement, pour notre part, nous n’avons trace de cette alliance qu’en 1946. Le grand zoo ainsi que le vivarium restèrent un beau rêve.
Page suivante L'histoireNotre problème est celui de l’absence d’archives. Aussi, si vous détenez des photos ou de vieux articles, nous vous serions très reconnaissants de nous contacter. Les documents trouvés nous apprirent que durant l’annexion de l’Alsace et la Moselle par l’Allemagne, Strasbourg possédait 2 parcs zoologiques gérés par des hommes d’affaires, notamment en 1889 M. Bilharz, propriétaire d’un restaurant avait créé un petit parc zoologique privé. Ces parcs ont existé jusqu’en 1890. Quelques années plus tard, la ville fit construire le zoo actuel qui donna lieu à des critiques plus ou moins fondées. - Les enclos, mal agencés, n’avaient pas d’écoulement d’eau. - Les volières étaient mal abritées contre le mauvais temps. Les années de “l’après guerre de 14-18” ne permirent pas à la municipalité de réinstaller le zoo, elle était confrontée à d’autres problèmes et soucis. L’entretien de ce zoo devint de plus en plus cher et l’on commença en 1920 à étudier comment les bâtiments du zoo pourraient être utilisés d’une manière plus rationnelle et moins onéreuse. Plusieurs projets furent étudiés, mais l’on ne trouva pas de solution satisfaisante, la démolition elle-même du zoo serait trop chère. On se persuada donc, en 1928 (ce qui fut judicieux), que le zoo devait vivre. Pendant cette longue période d’incertitude, faute d’entretien, l’aspect du zoo se dégradait de plus en plus, et en 1928 selon un article du journal de l’époque, il ne restait plus qu’une chèvre et une mère poule avec ses 14 poussins. De 1929 à 1946, la ville prit à sa charge les frais d’entretien du zoo, de sorte que la Sté ne s’occupait que de l’acquisition d’animaux et de l’embellissement du zoo. Depuis 1949, la ville accorde une subvention annuelle aux Amis du Zoo. 2009 marque les 80 ans de la création de la société de Amis du Zoo de Strasbourg fondé par M. LOYSON en 1929, avec pour but la création d’ un parc zoologique de grand style. On envisageait le Schulmeistergut, un terrain au Fuchs-am-Buckel, puis un terrain entre l’Orangerie et le canal Rhin/Rhône mais rien ne se concrétisa. A partir de 1935, la Sté des Amis du Zoo a publié un bulletin mensuel qui portait le nom évocateur de “LE FUTUR ZOO DE STRASBOURG”. Dans son premier numéro nous avons trouvé le compte rendu d’une promenade à dos d’ânes autour des enclos. Nous découvrons tour à tour, 2 lamas 1 daim, 1 biche, 1 sanglier, bien sûr des cigognes, des demoiselles de Numidie, 1 couple de lions etc... (bulletin mai 1935).
Zoo de L'Orangerie Site officiel de l'association des amis du Accueil A lire L'histoire du Zoo La cigogne en Alsace Le journal du Zoo Infos & Manifestations Regard sur les animaux Livre Blanc 2016 A visiter Le Zoo en images Le Zoo en vidéos La Petite Ferme Les membres Contact Adhesion Partenariat Société des Amis du Zoo de L'Orangerie - Strasbourg