L'histoire (suite)Nous savons, pièces à l’appui, qu’en mars 1940, quelques mois après l’évacuation de la population, les animaux de l’Orangerie furent transférés au zoo de Vincennes. Nous avons retrouvé quelques documents relatant cette période. D’année en année, le zoo connut des hauts et des bas (surtout point de vue finances). A travers la lecture de nombreux articles, nous avons pu constater que le Zoo de l’Orangerie a toujours du faire face à une situation financière des plus délicates.
Malgré ces difficultés financières, le petit zoo de Strasbourg a donné de nombreuses satisfactions aux jeunes et aux moins jeunes visiteurs de même qu’aux personnes qui se dévouaient bénévolement pour le faire vivre. En effet, tous les printemps le zoo avait, et a toujours la joie de voir s’agrandir sa petite famille . La reproduction des cigognes, par exemple, était des plus satisfaisante et c’est peu dire car le Zoo de Strasbourg est devenu le 1er Centre de reproduction de la Cigogne blanche en Alsace. C’est sous la présidence de M. Matter, dans les années 60 que fut construit le parc à cigognes. Mais c’est sous la présidence M. Georges Gilliot (Adjoint au Maire) (de mars 1988 à 1996) que le zoo connut son véritable essor. La grande cage à singes, par exemple, fut construite à cette période: les frais ont été pris en charge par la Mairie de Strasbourg, M. le Maire, M. Pierre Pflimlin. Les macaques de Tonkean ont été offerts par le centre de Primatologie dont le directeur, M. Nicolas Herrenschmidt remplacera M. Gillot à la présidence de l’association en 1996. Si, par les temps qui courent, les difficultés passées se sont atténuées ou tout simplement ne sont plus les mêmes, le zoo est toujours géré par une équipe de bénévoles qui, grâce à l’appui de la ville de Strasbourg, aux strasbourgeois qui veulent garder leur zoo et au concours de grands et petits sponsors, ont fait de ce “petit zoo” un zoo digne de ce magnifique parc de l’Orangerie dont l’origine remonte à l’Empereur Napoléon 1er qui fit construire un Pavillon et un petit parc à sa charmante épouse, Joséphine, qui l’attendait dans ce joli cadre pendant qu’il était occupé à guerroyer en Allemagne.
Zoo de L'Orangerie Site officiel de l'association des amis du Accueil A lire L'histoire du Zoo La cigogne en Alsace Le journal du Zoo Infos & Manifestations Regard sur les animaux Livre Blanc 2016 A visiter Le Zoo en images Le Zoo en vidéos La Petite Ferme Les membres Contact Adhesion Partenariat Société des Amis du Zoo de L'Orangerie - Strasbourg